Trames vertes et bleues

Réseau écologique pour la préservation de la biodiversité

La Trame verte et bleue est une politique visant à intégrer la biodiversité dans les décisions d'aménagement du territoire, en s'attachant à la préservation et la remise en bon état des continuités écologiques.
Sa mise en œuvre repose sur l'implication des acteurs à toutes les échelles, du national au local en passant par le niveau régional, les bassins hydrographiques et l'intercommunal.

Qu'est ce que les Trames Vertes et Bleues ?
Hérissons, salamandres et chauves-souris sont des animaux qui voyagent dans notre environnement. La Fritillaire est une plante caractéristique des zones humides. Les aménagements et modifications des paysages liés à nos activités ont profondément modifié les habitats de ces espèces et contraint leurs déplacements.
Lors du  Grenelle de l’environnement (2009), l’Etat s’est engagé à reconstituer un réseau d’échanges sur le territoire national pour que les espèces animales et végétales puissent, comme l’homme, communiquer, circuler, s’alimenter, se reproduire, se reposer... c’est-à-dire assurer leur survie, en facilitant leur adaptation au changement climatique. Ce réseau est appelé la Trame verte et bleue (TVB).
 
La faune et la flore empruntent différentes voies pour leur cycle de vie :
Haies, champs, bois, prairies, ... : représentent les trames vertes
Cours d’eau, fossés, mares, ... : représentent les trames bleues
 
La connaissance des espèces et des milieux naturels ainsi que des enjeux spécifiques à leur préservation permet notamment d’établir une cartographie des couloirs de circulations existants et/ou à créer pour préserver la biodiversité. Cette cartographie doit notamment être prise en compte dans les schémas d’aménagements territoriaux, les plans locaux d’urbanisme, etc. Les lois Grenelle obligent désormais à ce que tous les documents d’urbanisme intègrent une Trame Verte et Bleue.
 
En savir plus sur le site du CPIE Loire Anjou