MENU

L’eau : une ressource vitale à préserver !

Les conclusions alarmantes du rapport du GIEC (Groupement International d’Experts pour le Climat) au sujet du dérèglement climatique nous rappellent la nécessité de protéger ce bien commun : l’eau.

 

Depuis plus de 20 ans, un cadre réglementaire régit la politique de la gestion de l’eau en France. L’un des objectifs est d’atteindre, sur le territoire européen, le bon état écologique des masses d’eau (cours d’eau, plan d’eau), en 2021 pour celles moyennement dégradées et d’ici 2027 pour celles fortement dégradées.

Qu’est-ce qu’un bon état écologique ?

Cette notion correspond au bon fonctionnement des écosystèmes du milieu aquatique. Pour être définie comme « en bon état écologique », une masse d’eau doit abriter une forte diversité d’espèces de la faune et la flore aquatique, mais aussi respecter des seuils précis d’oxygène, de teneur en polluant et de température.

Pour établir un diagnostic de l’état des cours d’eau dans les Mauges, le SMiB (Syndicat Mixte du bassin de l’Èvre) a mis en place une dizaine de stations évaluant la qualité de l’eau. Ainsi, est mesurée la présence de nitrates, indésirables à la fabrication d’eau potable, de matière azotée dont la forte présence augmente le développement de certains végétaux aquatiques ou bien de matière organique issue majoritairement des eaux usées des habitations.

Pourquoi la qualité de l’eau se dégrade ?

Au fil des siècles, de nombreux travaux hydrauliques ont vu le jour afin d’accroître les rendements agricoles, d’aménager des infrastructures ou de lutter contre les crues. Le développement des villes et l’utilisation de produits phytosanitaires ont également joué un rôle crucial dans la dégradation de la qualité des cours d’eau et de leurs écosystèmes.

Les dernières données communiquées par l’Office International de l’Eau, en 2015, montrent l’ampleur des efforts à réaliser pour atteindre l’objectif initial de la directive européenne. Sur le bassin Loire-Bretagne, seulement 11% des masses d’eau de la région Pays de la Loire sont en bon état écologique, ce chiffre tombe à 5% pour le Maine-et-Loire. Dans le rapport sur la qualité des rivières du département de 2019, sur des données datant de 2013, le conseil départemental du Maine et Loire indique que la qualité du Bassin de l’Èvre est classée en médiocre (niveau 4 sur une échelle de 1 à 5).

Comment atteindre le bon état écologique de nos cours d’eau ?

Dans le cadre du SAGE (Schéma d’Aménagement et de Gestion de l’Eau) de l’Evre, améliorer la qualité des masses d’eau est un des 5 enjeux du programme et comprend 12 mesures parmi lesquelles :

  • Lutter contre les pollutions d’origines agricoles et urbaines en accompagnant les agriculteurs, les industriels et les habitants vers des pratiques plus vertueuses et respectueuses de l’environnement ;
  • Poursuivre la gestion responsable des espaces publics en assurant l’entretien des espaces verts avec des méthodes plus écologiques (zéro phyto, zones non fauchées, éco pâturage…)

 

Dans cet objectif d’amélioration de la qualité de l’eau et de préservation de l’environnement, Beaupréau-en-Mauges s’est engagée depuis plus de 8 ans dans une démarche « zéro-phyto ». Ainsi, les espaces verts sont gérés et entretenus avec des techniques alternatives aux pesticides. Par ailleurs, la commune utilise également des produits certifiés Ecolabel pour l’entretien des lieux publics qui garantissent une limitation de l’impact sur l’environnement.

L’amélioration de la qualité de l’eau est l’affaire de tous. Chaque petit geste compte et chacun peut agir à son échelle !

Imprimer

  • Beaupreau ville
  • Canoe evre
  • Changer d Ere
  • Chateau Beaupreau
  • Eco pturage Jallais
  • Multi accueil VLB
  • Plan eau la Poit
  • Seniors
  • Une naissance un arbre