CCAS

CCAS de Beaupréau-en-Mauges
Rue Notre Dame - BP 70041
BEAUPREAU -- 49601 BEAUPREAU EN MAUGES CEDEX

Tél : 02.41.71.76.60  Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Qu'est-ce qu'un CCAS ?

Un centre communal d'action sociale ou CCAS est un établissement public chargé d’exercer les compétences détenues par la commune en matière d’action sociale. C'est le deuxième organisme social le plus connu des Français, derrière les caisses d'allocations familiales. L’administration de cette structure est assurée par un conseil d’administration présidé par le maire et composé, pour moitié, d’élus de la commune et, pour moitié, de personnes nommées pour leurs compétences.

A qui s'adresse le CCAS ?

Le CCAS est une structure de proximité qui s'adresse à tous les habitants de la commune, de la petite enfance aux personnes âgées. Cet organisme fournit en effet des renseignements et des services à divers publics. Il a pour mission de répondre aux besoins sociaux de l’ensemble de la population : des familles, des jeunes, des personnes âgées, des personnes handicapées et des personnes en difficulté.

Quel est le rôle du CCAS ?

Le CCAS mène une action générale de prévention et de développement social. L'aide sociale légale est, de par la loi, sa seule attribution obligatoire mais il dispose d'une grande liberté d'intervention pour mettre en oeuvre la politique sociale de la commune. Le centre communal d'action sociale procède obligatoirement à l'analyse annuelle des besoins sociaux de l'ensemble de la population, à la domiciliation des personnes sans domicile fixe et aux enquêtes sociales en vue d'établir ou compléter les dossiers déposés par les habitants de la commune. Il participe à l'instruction des demandes d'aide sociale légale (comme le RSA ou APA allocation personnalisée d'autonomie) et les transmet aux autorités compétentes telles que le conseil départemental, la préfecture ou les organismes de sécurité sociale. Il aide également les personnes qui demandent la couverture maladie universelle (CMU) à remplir leur dossier. Pour mener à bien ces missions, le CCAS dispose d'un conseil d'administration et de moyens propres : un budget autonome et du personnel relevant de son autorité.

Ses missions obligatoires

- Solidarité envers les personnes âgées et handicapées (aide et accompagnement) ;

- Transmission des demandes d’aide sociale légale aux autorités ayant le pouvoir de décision (conseil départemental, préfecture, sécurité sociale,…) : le CCAS reçoit les demandes et participe à l’instruction des dossiers ;

- Lutte contre les exclusions, accès aux droits : procédure de domiciliation administrative, aide aux démarches administratives, accompagnement social, etc.

Ses missions facultatives : quelques exemples mis en place sur Beaupréau en Mauges,

- Intervention au moyen de prestations en nature : aide alimentaire ; aide au transport (sur présentation d’une convocation d’un médecin ou d’un employeur) ; aide à l’accès, au maintien et aux impayés d’énergie et de téléphone …

- Prise en charge des difficultés financières rencontrées par les personnes en situation de précarité 

- Politique de Prévention Santé sur la commune ;

- Distribution de bons alimentaire ou carburant ;

- Bons d’accès aux activités sportives et culturelles pour les jeunes ;

- Exercice de compétences déléguées par convention avec le Conseil Général.

Accès aux droits

L’aide à l’accès aux droits consiste à offrir, dans le cadre de l’accompagnement personnalisé, des services :

- d’information sur les droits et devoirs des personnes;

- d’orientation vers les organismes, les services ou professionnels chargés d’assurer ou de faciliter l’exercice des droits;

- d’aide à l’accomplissement des démarches nécessaires à l’exercice d’un droit ou l’exécution d’une obligation;

- d’assistance au cours de procédures non juridictionnelles.

Au regard de ces objectifs, l’aide à l’accès aux droits contribue à réduire les tensions sociales, les risques d’exclusion et elle permet de prévenir les litiges. A ce titre, elle est un facteur de cohésion sociale.